Bandeau page d'accueil

Versión española :

Vous etes ici: Pour en savoir plus/Les Kichwas/


Les Indiens Kichwas sont les héritiers d'une culture séculaire. Le terme " kichwa " fait référence à la langue parlée : le " kichwa " trouve son origine dans l'Empire Inca, et a été repris par la suite par les églises Catholique et Evangélique, comme langue d'évangélisation. Ceci explique son incroyable rayonnement dans toute l'Amérique Andine et Amazonienne.

Les indiens d'Amazonie avant l'évangélisation se dénommaient par " napo runa" (homme du napo) en fonction des régions, mais en aucun cas " Kichwas ".

Aujourd'hui, le kichwa est communément parlé non seulement dans la forêt et les montagnes équatoriennes, mais aussi dans tous les pays limitrophes. L'étendue de son influence explique qu'existent aujourd'hui de nombreux dialectes et grandes différences entre les cultures des communautés quechuas - ces différences s'expriment par la précision de leur origine géographique (ainsi, les Indiens Kichwas du rio Napo).

Les Kichwas del Oriente (Amazonie équatorienne) sont aujourd'hui la population indienne la plus nombreuse des six nationalités présentes en Amazonie Equatorienne. Ils représentent environ 60 000 personnes.

Le système traditionnel de la communauté kichwa est caractérisé par la solidarité et l'égalité, placé sous l'autorité charismatique d'un capitaine (animateur social) et autorité spirituelle du shaman.

A l'heure actuelle les villages sont gérés en association et le président et sa directive sont élus par l'ensemble de la population pour 2 ans, ils font office de maire et de conseil d'administration.

Les activités se font en groupe, avec une division entre les tâches des hommes (construction, pêche, chasse) et celles des femmes (travaux réalisables prés de la maison (la chacra, (potager), s'occuper des enfants, de la maison). Les femmes sont en général les plus travailleuses.

La société quechua est essentiellement machiste et laisse peu la parole aux femmes.

La forêt a longtemps subvenu aux besoins de la communauté en lui procurant matériaux de construction, nourriture ou plantes médicinales. Les Indiens sont chasseurs, pêcheurs et cultivateurs et consacrent aussi une grande partie de leur temps à l'artisanat et aux travaux collectifs (mingas) pour construire les habitations et les pirogues.

récolte du Yucca          récolte bananes

Les Kichwas sont également de bons agriculteurs cultivant le manioc, la banane, le cacao, le riz, le mais, le café, les haricots). Il s'agit de culture vivrière et commerciale pour les marchés de Tena.

Jusqu'à récemment, les contacts avec l'extérieur étaient extrêmement réduits, voire inexistants, dû aux conditions difficiles d'accès et aux nombreux mythes sur la région et sa population. Les Indiens ne se rendaient que quelques fois par an aux marchés locaux.

Ce système de vie autarcique est aujourd'hui rompu.

graphisme quechua


Retour haut de page